Economisez de l’énergie avec des fenêtres isolantes

Vos fenêtres sont mal isolées ? Vous sentez des infiltrations d’air dans votre maison ?  Au fil du temps, les anciennes fenêtres laissent passer l’air et peuvent engendrer des déperditions de chaleur importantes. Leur isolation permet de faire des économies énergétiques et de procurer une sensation de confort inégalable en hiver.  La pose de fenêtres… Poursuivre la lecture de Economisez de l’énergie avec des fenêtres isolantes

Sommaire

    Vos fenêtres sont mal isolées ? Vous sentez des infiltrations d’air dans votre maison ? 

    Au fil du temps, les anciennes fenêtres laissent passer l’air et peuvent engendrer des déperditions de chaleur importantes. Leur isolation permet de faire des économies énergétiques et de procurer une sensation de confort inégalable en hiver. 

    La pose de fenêtres isolantes s’explique justement par un intérêt économique et énergétique.

    En effet, l’installation de fenêtres isolantes permet de réduire durablement les dépenses énergétiques de votre habitation.

    Nous vous proposons dans ce guide, les astuces les plus efficaces pour gagner en isolation afin de réduire votre facture énergétique.

    Pourquoi faut-il isoler ses fenêtres ? 

    Une maison perd la chaleur par ses vitres et par toutes les parois extérieures qui donnent sur des espaces non chauffés : la toiture, les fenêtres.  Les grandes baies vitrées également, quand elles ne sont pas exposées au soleil provoquent d’importantes pertes de chaleur.

    Plus la surface vitrée donnant sur l’extérieur est grande, plus les pertes de chaleur sont importantes.  Généralement, les pertes engendrées  par les fenêtres représentent 15%  du total.  

    Comment isoler ses fenêtres ? 

    Selon l’état et le type de vos fenêtres, vous pouvez envisager deux solutions d’isolation : soit de réaliser des modifications sur le modèle existant soit de la changer entièrement.

    L’isolation des fenêtres anciennes

    Il est tout à fait possible d’isoler une ancienne fenêtre. Cette solution améliore la résistance thermique de la fenêtre mais demeure moins performante que le changement total de la menuiserie.

    Selon la technique choisie, il existe plusieurs matériaux utilisables : 

    • Les joints de calfeutrage

    Les joints de calfeutrage peuvent être : 

    – En mousse :  ce sont des joints autocollants faciles à poser. Cependant cette solution doit être renouvelée tous les deux ans et nécessite un entretien régulier.

    Conseil : Il est conseillé de bien nettoyer le cadre de la fenêtre avant d’appliquer  un joint en mousse.

    En silicone : C’est  la solution la plus efficace. Le joint en silicone se pose directement sur la feuillure de la fenêtre. La pose s’effectue par le biais d’un pistolet qui contient une cartouche de silicone.

    Astuce :  Afin d’améliorer l’adhérence du joint, il est conseillé de poser un primaire d’accrochage sur la feuillure de votre fenêtre. 

    • Métallique : le joint métallique est très solide et résistant .La pose de  ce joint est facile.  Il suffit de clouer le joint au montant de la fenêtre par des courtes pointes

    Conseil La partie non collée doit être bien relevée avec un matériel arrondi. 

    • Un doublage plastique isolant

    Si vous disposez d’une fenêtre simple vitrage, vous pouvez également envisager  la pose d’un doublage plastique isolant. Celui-ci se décline en plusieurs modèles :

    Le film plastique thermorétractable :  il s’agit d’un film transparent qui se présente sous la forme d’une fine  feuille en plastique se collant directement sur le carreau intérieur.

    Le film isolant assure une protection contre la chaleur, les UV mais aussi contre les déperditions thermiques. 

    les contre-fenêtres en matière plastique : Il s’agit des blocs de plastique sous  forme de cadres qui s’appliquent sur les montants des fenêtres. Ces contre-fenêtres forment un doublage. cette solution permet d’atteindre une réduction de déperditions thermique qui peut aller jusqu’à 40 %

    •  Le Survitrage

    Si vous voulez conserver vos fenêtres originelles, vous pouvez opter pour cette solution qui est toutefois de plus en plus rare et peu esthétique. Cette technique consiste à ajouter au vitrage existant un nouveau vitrage par dessus.

    Il est conseillé de choisir un survitrage de 6 mm au minimum. 

    • Remplacement de vitrage

    Si la configuration et l’état de vos  fenêtres le permettent, vous pouvez changer leurs vitrages sans changer leurs huisseries. En retirant le carreau déjà en place, vous pouvez le remplacer par un double ou un triple vitrage.

    Les pertes thermiques générées par les fenêtres représentent 15 % du total. Pour économiser l’énergie, il est fortement recommandé de poser un double ou triple vitrage.

    Le double vitrage permet justement de limiter les pertes thermiques engendrées par les fenêtres et de réaliser jusqu’à 10% d’économies sur sa facture de chauffage. 

    • Le double vitrage :

    Un carreau double vitrage se caractérise par ses hautes performances thermiques et acoustiques.  Le double vitrage est composé de deux vitres, généralement espacées de 16 mm .L’espace entre les deux vitres est rempli par un gaz isolant “ l’argon”.  

    Le remplacement de fenêtres simple vitrage par du double vitrage permet de faire une économie de 40% sur les déperditions thermiques dues aux menuiseries.

    En effet,  avec le double vitrage, la chaleur reste retenue à l’intérieur de la maison, ce qui permet de réduire la facture de chauffage 

    • Le triple vitrage :

    Le triple vitrage est connu pour sa forte résistance thermique et sa grande capacité d’isolation. ll se compose de trois vitres, séparées par une lame d’air.

    Il s’agit d’une couche transparente à base d’argon  déposée sur la  face intérieure du double vitrage. Cette couche permet de retenir la chaleur de la pièce et d’éviter les déperditions. 

    La  technique de triple vitrage  convient notamment pour les habitations implantées dans les zones très froides. 

    Cependant, cet équipement ne s’adapte pas à tous les types de montants. De plus,ce modèle est très lourd, de ce fait,  son installation nécessite une structure solide. 

    D’autres solutions  

    D’autres solutions existent pour renforcer l’isolation de vos fenêtres sans avoir à les remplacer : 

    Les rideaux : le tissu de rideaux permet de faire barrage au froid et au courant d’air. Pour plus d’efficacité, nous vous conseillons de choisir les rideaux occultants ayant un tissu plus épais 

    Les volets roulants : l’installation des volets est aussi conseillée par le renforcement de l’isolation de vos fenêtres. En termes d’isolation thermique, les volets roulants sont les plus performants  ils ne laissent pas passer infiltrer l’air.

    L’isolation par changement de la fenêtre

    Les astuces de renforcement de l’isolation de fenêtres sont certes efficaces, mais la meilleure solution pour éviter toute déperdition thermique, demeure sans doute le remplacement des anciennes fenêtres par des fenêtres plus isolantes. 

    Les raisons qui amènent à remplacer vos fenêtres sont :

    • Les fenêtres déjà en place n’admettent pas la technique du survitrage 
    • Le montant de ces fenêtres n’est plus étanche , il laisse infiltrer l’air 

    Changement partiel : remplacement de l’ouvrant

    Opter pour cette solution n’est possible que lorsque le dormant de la fenêtre est en bon état. 

    Cette technique ne doit pas affecter ni le dormant de l’huisserie ni les murs à proximité de l’ouverture. Elle consiste à remplacer seulement l’ouvrant, qui correspond essentiellement au vitrage et au cadre. 

    Cette solution de remplacement de l’ouvrant permet une amélioration des performances thermiques et phoniques. 

    • Pose d’une fenêtre devant une fenêtre déjà en place

    Parmi les solutions envisageables notamment dans le cas d’une façade exposée au nord, est l’installation d’une double fenêtre, c’est-à-dire, une fenêtre qui s’ouvre vers l’extérieur devant une fenêtre déjà en place. Toutefois, il faut que les murs soient assez épais, En effet, cette installation demande qu’on laisse un vide d’air d’au minimum 12 cm entre les deux fenêtres pour qu’elles puissent cumuler le rôle d’isolant. L’avantage d’une telle installation est qu’elle n’impacte pas l’aspect extérieur de la façade de la maison.

    Conseil : Cette solution est conseillée seulement pour les faces nord et non sud. En effet, en été, ce type de structure risque d’engendrer un effet de serre au sein de la maison.

    Changement total de la fenêtre

    La meilleure solution réside dans le changement entier de la fenêtre. La réfection totale de l’ouverture permet, en effet , de renforcer les performances phonique et thermique de la fenêtre. En optant pour un remplacement  total de la fenêtre , vous pouvez choisir le  double vitrage qui possède une isolation renforcée.

    Rappelons que l’isolation d’un double vitrage s’effectue grâce à l’air qui se trouve emprisonné entre les deux vitres qui constituent la fenêtre.

    Bon à savoir : Pour déterminer la qualité d’un vitrage, il faut prendre en considération le coefficient de transmission thermique noté Uw en W/m².K. Plus le coefficient est faible, plus la fenêtre est isolante.

    Quels matériaux choisir pour améliorer les performances énergétiques ?

    Le choix du matériau est d’une importance capitale. Il permet en effet de déterminer l’isolation thermique d’une fenêtre . En termes de performances thermiques, le PVC  est le meilleur matériau qui constitue un parfait isolant . Quant à l’aluminium, ses capacités isolantes sont plus faibles.  Pour qu’il soit performant, il faut y ajouter des dispositifs à rupture de pont thermiques.

    Les prix de l’isolation des fenêtres   

    les prix de l’isolation des fenêtres varient en fonction de la technique adoptée :  

    Le calfeutrage : le  calfeutrage de fenêtres coûte entre 20 et 50 € par ouverture.

    Pour un film plastique isolant, le prix est estimé entre 10 et 30 €.

    Le prix de survitrage oscille entre 70 et 120 € par m² selon la qualité du survitrage choisi.

    Prix d’une fenêtre double vitrage 

    Les prix de fenêtres double vitrage sont plus ou moins élevés. Ils varient en fonction de la taille de fenêtres, de leur type d’ouverture et essentiellement de leur matériau.

    • Le prix de fenêtres en Aluminium oscille entre 150 et 2 000 €
    • Pour un modèle en  Bois : le tarif se situe entre 500 et 1 200 €
    • Le coût d’une fenêtre e n PVC est estimé entre 400 et 800 €

    Prix de triple vitrage 

    Si vous choisissez le triple vitrage, vous devez prévoir un budget oscillant entre 40 et 80 € le m².